https://www.google.com/analytics/web/?hl=fr#dashboard/oOHhR8JJRiSQBNnZxd5A3g/a38770684w67508439p69485300/

Saturday, 31 March 2018

agnus dei qui tollis peccato mundi, si seulement cela se pouvait !

agneau de pâques, agnus dei , bernard buffet, agneau

par Bernard Buffet.

Ce problème de race qui me vient aujourd'hui à l'esprit en ce jour précédant la Pâques de tous, est vieux.

Il aurait dû disparaître normalement à la fin du XIXe siècle avec les progrès mécaniques et industriels, comme l'alimentation pour tous, l'éducation pour tous, la santé pour tous, mais non quelque chose ne va pas ça n'a pas suffit aux gens.

La société occidentale a failli à beaucoup de ses promesses de bonheur, avide d'argent, de pouvoir et d'objets de grand luxe comme des voitures et des montres à plus de 2 millions € et des demeures de 10 à 100 millions comme celles de Bernard Tapie à Saint Germain des Prés à Paris ou d'Alain Afflelou ou Xavier Niel et encore Vincent Bolloré, Carole Bouquet tou président villa Montmorency ou aux alentours à Paris, Johnny Halliday à Marne la Coquette, qui ne peuvent faire émerger un monde meilleur, là c'est impossible car du désir nait l'envie, l'envie d'avoir, la convoitise de ce qu'on croit accessible à tout un chacun et non pas à l'élite, la jalousie et la frustration sociale et sexuelle (appliquer des codes ancestraux dans le monde moderne est ridicule mais possible) et le cinéma de fiction prônant le meurtre et les crimes faciles non punis ainsi que la publicité viennent remettre une couche d'insatisfactions issue du manque de consommation illusoire et qui se libère à travers des actes de violence et de racisme voire de terrorisme issus de l'impuissance des peuples qui n'ont pas fait progresser leurs populations mais qui l'exhorte à l'exode par incompétence et par manque d'éclairage soit moral (?) soit philosophique soit simplement par manquement de considération sociale, populaire et progressive. rmf.

The comments are closed.